La grande catastrophe des 23, 24, 25 juin 1875

Mlle A. Pozzi
Place du Marché-au-Blé

Agen

1875


Noms et actes de dévouement de tous ceux qui ont obtenu une récompense.

Nous serions heureux de mentionner ici les noms et les actes de dévouement de tous ceux qui ont obtenu une récompense dans les départements de la Haute-Garonne et du Tarn-et-Garonne ; mais la liste seulement pour le département de Lot-et-Garonne nous a été transmise et nous nous empressons de l’enregistrer commo un digne couronnement de notre travail.

Médaille d’or de première classe. — Meynot, maire d’Agen : a fait preuve d’une énergie et d’un dévouement exceptionnels pour assurer tous les services.

M. O. 2e classe — De Lacvivier (Jean-Marle-Sylve), premier adjoint au maire d’Agen : s’est particulièrement distingué dans l’organisation du sauvetage et la distribution des vivres pendant l’inondation.

M. O. 2e classe. — Couleau (Marc), conseiller municipal à Agen : a puissamment contribué au sauvetage et recueilli chez lui un grand nombre de personnes.

M. O. 2e classe. — Gambon (Jean-Ignace), sergent de ville à Agen, Espagnol d’origine, engagé volontaire en 1870 ; décoré de la médaille militaire : a opéré de nombreux sauvetages dans des circonstances très périlleuses, sur divers points de la ville d’Agen et la commune du Passage.

M. O. 2e classe, — Roques (Philippe), maître de bains à Agen.

M. A. 2e classe. — Tronchet (Antoine) marchand de vins à Agen.

Ont opéré le sauvetage de la famille Dallas, propriétaire des bains situés en amont de celui de Roques. Cette famille, réfugiée sur la toiture de la maison, appelait du secours, mais la violence du courant n’avait pas permis d’en approcher. Malgré l’imminence du danger et après des efforts inouïs, MM. Roques et Tronchet parvinrent à la recueillir dans leur bateau. Ce sauvetage est un de ceux qui ont exigé le plus de courage et de sang-froid.

M. A. 1re classe. — Durrens (Antoine), garde barrage du canal au Passage d’Agen : au plus fort de l’inondation, ce barragiste entendant des cris de détresse poussés par les habitants de la rive opposée de 1a Garonne dont les maisons étaient envahies par les eaux jusqu’au premier étage, n’hésita pas à traverser le fleuve, malgré les dangers de cette entreprise, et réussît à sauver un grand nombre de personnes sur divers points de la plaine.

M. A. 2e classe. — Fontanié (Jean), marin, au Passage d’Agen : a opéré de nombreux sauvetages au péril de sa vie dans la ville d’Agen, tandis que sa femme et ses enfants, surpris par l’inondation, couraient eux-mêmes de graves dangers dans leur habitation.

M. O. 2e classe. — Grousset (Antoine), ouvrier ébéniste à Agen : a constamment secondé, dans un bateau, pendant les inondations, le lieutenant Peyrolle, décoré de la Légion d’honneur, et le marin Hauric, médaillé militaire au passage de M. le Maréchal, Président de la République.

M. A. 1re classe. — Coumet (Pierre) aînè, marin marchand de bois a Agen : nombreux sauvetages dont l’un dans des conditions extrêmement périlleuses. Il a dû circuler sur des pans de mur d’une maison écroulée pour en sauver les habitants.

M. A. 2e classe. — Péjac (Félix), charcutier à Agen : a accompli le 24 juin avec le sieur Bissiére, qui a été décoré de la Légion d’honneur, des sauvetages très périlleux.

M. A. 2e classe. — Donnefort (Jean), employé de chemin de fer à Agen : a opéré de nombreux sauvetages dans la banlieue d’Agen, où la violence des courants offrait les plus grands dangers. Il est resté trente heures dans une barque pour porter secours aux familles inondées et n’a abandonné son oeuvre que lorsque la barque a été hors de service.

M. A. 2e classe. — Fontan (Jean-François-Prosper), commissaire de police à Agen, s’est très-bien conduit pendant l’inondation ; a fait preuve de beaucoup de zèle et de dévouement en aidant au sauvetage et à la distribution des vivres aux inondés.

M. A. 1re classe. — Armand (Laurent) chef de division à la préfecture d’Agen : a fait preuve d’un zèle et d’un dévouement très remarquables pendant l’inondation.

M. A. 1re classe. — Vicomte de Dampierre, propriétaire à Saint-Nicolas : a organisé des secours pour assurer le sauvetage de plusieurs personnes dans une des communes les plus ravagées par l’inondation.

M. A. 1re classe. — Berny (Jean) dit Mir, titulaire d’une médaille de 2e classe, ancien marin, cordonnier à Villeneuve-sur-Lot.

M. A. 1re classe. — Bastel (Cléonis), titulaire d’une médaille de 2e classe, marin à Villeneuve-sur-Lot.

M. A. 1re classe. — Fréjafond (Alexandre), marin à Saint-Sylvestre.

Venus de Villeneuve à la nouvelle de l’inondation, ces trois marins ont puissamment contribué aux sauvetages de la ville d’Agen ; grâce à leur expérience ils ont réussi à sauver un très grand nombre de personnes au péril de leur vie.

M. O. 1re classe. — Cabrié ((Louis), maire d’Aiguillon : a dirigé avec intelligence et une grande activité les travaux de fermeture des passages de l’endiguement des faubourgs et parcouru en bateau la plaine inondée, apportant les secours nécessaires. Grâce à toutes les mesures prises par ce fonctionnaire, personne n’a péri dans &a commune, qui a subi de grands désastres matériels.

M. O. 2e classe. — Olivier (Jean), ancien militaire, appariteur à Aiguillon.

M. A. 1re classe. — Charpentiê (François) père, ancien marin, pécheur à Aiguillon.

Ont couru les plus grands dangers dans la nuit du 24 au 25 juin, en sauvant d’une mort certaine plusieurs personnes da la campagne dont les maisons venaient d’être détruites,et qui s’étalent réfugiées sur des arbres. Ils ont également opéré d’autres sauvetages très périlleux dans le bas quartier de la ville.

M. A. 1re classe. — Gignoux (Jean), camionneur à Aiguillon : a accompli de nombreux sauvetages dans les fermes inondées et est parvenu, notamment, à mettre en sûreté trois personnes sur le point de périr.

M. A, 1re classe. — Nicolas (Antoine), à Boé : est parvenu, en bravant les plus grands périls, à sauver douze personnes dont les maisons étaient emportées par la violence du courant.

M. A. 2e classe. — Pêjac (Jean), ancien marin, à Boé ; cet ancien marin, âgé de 80 ans, aidé de son fils, a opéré le sauvetage de plusieurs personnes sur le point de périr et à fait preuve d’un courage et d’un dévouement très-remarquables.

M. A. 1re classe. — Vidal (Jean) père, à Caudecoste : a sauvé, aidé de son fils, et recueilli dans sa maison une trentaine de personnes qui auraient infailliblement péri sans son généreux dévouement.

M. A. 2e classe. —Laroche, maire de Lafox ; monté sur une barque qu’il dirigeait lui-même ; il a opéré de nombreux sauvetages dans des circonstances périlleuses, sur divers points de sa commune.

M- A. 1re classe. —Denis (Guillaume), coiffeur à Layrac.

M. A. 1re classe. — Danglade (Bernard), négociant à Layrac.

Ont parcouru la basse plaine pendant l’inondation, à l’aide d’un petit bateau de pêcheurs, et ont ainsi réussi à sauver un grand nombre de personnes dont la plupart auraient péri,

M. A. 1re classe. — De Latenay, propriétalre à Layrac. M. de Latenay, avec M. Guizot, qui a déjà reçu une médaille d’or, et M. Chaudeborde, officier de marine, a recueilli sur un bateau un grand nombre de personnes en danger de périr et les a déposées en lieu sûr. Ces sauvetages présentaient de grandes difficultés.

M. A. 1re classe. — Barthe fils, a Saint-Laurent : a sauvé la vie à une trentaine de personnes qu’il a retirées de leurs maisons à l’aide d’un bateau qu’il a manoeuvré de neuf heures du soir à trois heures du matin dans la nuit du 24 Juin.

M. A. 1re classe. — Gilles (Pierre), marin au Passage d’Agen : a opéré de nombreux sauvetages dans des circonstances périlleuses. Est parvenu, notamment, après de grands efforts à sauver un homme resté seul sur un piller de grille, les autres ayant été emportés par le courant.

M. A. 2e classe. — Mme Rives, institutrice libre (50 ans), à Saint-Hilaîre. Sa maison, située sur un point relativement élevé, a servi de refuge à plus da 20 personnes et à 40 têtes de bétail. Cette habitation ayant été envahie par les eaux à une hauteur de 1 m. 40 c, Mme Rives, à l’aide d’un escalier improvisé, â fait monter au premier étage les personnes et les animaux qu’elle a nourris pendant deux jours. Elle a dirigé personnellement les sauvetages, et est restée dans l’eau à cet effet pendant toute la journée et la nuit du 24 juin.

M. A. 2e classe. — Guitard, ancien marin, à St-Romain, A opéré de nombreux sauvetages ; son bateau ayant été brisé, il s’est accroché â un arbre. Dès qu’on à pu le dégager, il a recommencé son oeuvre de dévouement, qu’il a accomplie avec le plus grand courage.

M. A. 1re classe. — Lussagnet (Jean), pêcheur â Saint-Nicolas.

M. A. 1re classe. — Causse (Guillaume), ancien marin, à Saint-Nicolas.

M. A. 1re classe. — Baqué (Pierre), ancien marin, à Saint-Nicolas.

Par leur courage et par leur dévouement, ils ont sauvé la vie à la plus grande partie de la population de la commune. Cette Iocalité a été une des plus éprouvées par l’inondation, car on a constaté 115 démolitions partielles.

M. A. 1re classe. — Roucaud (Jean-Pierre), propriétaire, ancien maire, â St-Sixte ; a opéré de nombreux sauvetages, conduisait lui-même un bateau et bravait le danger qu’offraient les courants et la hauteur extraordinaire des eaux.

M. A. 1re Classe. — Vignes (Pierre), pécheur à Saint-Sixte : a fait preuve de courage et de dévouement en portant secours aux personnes en danger de périr. Il n’a négligé que sa maison et son mobilier qui ont élé emportés par l’inondation.

M. O. 2e classe. — Olivié (Pierre), à Sauveterre : a sauvé 60 personnes dans des circonstances très difficiles.

M. A. 2e classe. — Castex (Sylvain), à Sérignac : nombreux sauvetages; a fait preuve de courage et de dévouement.

M. A. 1re classe. — Pachy (Pierre), titulaire d’une médaille de 2e classe, a Feugarolles.

M. A. 2e classe. — Ferragut (François), employé des chemins vicinaux à Nérac.

M, A. 2e classe. — Duluc (Théophile), secrétaire de la sous-préfecture, à Nérac.

M, A. 2e classe. — Laure (Bernard), charpentier do bateaux, â Feugarolles.

Pendant les journées des 24 et 25 juin, ils ont sillonné la plaine de Feugarolles pour porter secours aux inondés. Ont opéré de nombreux sauvetages et distribué des vivres aux familles inondées.

M. A. 2e classe. — Laroche (Pierre), marin, à St-Cirq : a plusieurs fois exposé sa vie pour opérer des sauvetages.

M. O. 2e classe. — D’Auber de Peyrelongue (Henri), propriétaire à Marmande : a, des premiers, équipé un bateau est allé secourir les inondés de la rive droite en amont de Marmande. Le maire de Saint-Pardoux signala les services qu’il a rendus au moment le plus dangereux en ramenant à terre les inondés. N’a cessé de naviguer pendant quatre jours et de porter des provisions aux inondés.

M. A 1re classe. — Grand (Pierre), cultivateur à Taillebourg : grâce â son intrépidité et à sa rare activité, il a pu, au péril de sa vie, opérer de nombreux sauvetages dans plusieurs communes.

M, A. 2e classe.— Ducos (Pierre), sabotier, à Marmande.

M. A. 2e classe.— Sarroste (Pierre), dit Julien, cafetier à Marmande.

M. A. 2e classe. — Picot (Joseph), charpentier à Marmande.

M, A. 2e classe. — Mazimet (Pierre-Alexandre) pécheur à Marmande.

M. A. 2e classe. — Layssac (Pierre), marin â Marmande.

Ont exposé leur vie en allant chercher des inondés en danger d’être engloutis, et se sont dévoués, après que le danger a été passé, à porter des provisions et des secours à ceux qui étaient restés dans leurs maisons.

M. A. 1re classe. — Bory ( Pierre ), cantonnier de la Garonne à Taillebourg : accompagné de sa courageuse femme et du nommé Roi (Antoine), soldat au 51e de ligne, il a été recueillir des inondés sur les toits. Les renseignements recueillis sur lui par ses chefs établissent qu’il a exposé sa vie.

M. A. 1re classe. — Delteil (Henri), sergent de ville à Tonneins.

M. A. 2e classe. — Picot ( Jean ) aîné, entrepreneur à Tonneins.

Ont, au péril de leur vie et dans des circonstances très difficiles, opéré de nombreux sauvetages.

M. O. 1re classe. — Vicomte Olivier de Luppé, conseiller général, au Mas-d’Agenais. Dès le premier moment du danger, M. de Luppé s’est empressé d’équiper un bateau et n’a cessé, pendant le plus fort de l’inondation, de parcourir son canton, recueillant les gens en danger de mort, et portant aux autres inondés des secours de toute espèce. Son courage, son zèle et sa générosité méritent une récompensa exceptionnelle.

M, A. 2e classe. — Dubourg (Jean) aîné, tailleur de pierres au Mas-d’Agenais ; déjà signalé par divers actes de dévouement. A sauvé plusieurs hommes, femmes et enfants au péril de sa vie.

M. A. 2e classe. — Lassarade (Jean) fils, charpentier au Mas-d’Agenais ; a été sauver une famille de tuiliers malgré un fort courant que personne n’osait affronter ; la tuilerie s’est ensuite effondrée. S’est antérieurement signalé par d’autres actes de dévouement.

M. A. 2e classe. — Bordez (Jean-Edmond), maire du Mas-d’Agenais ; a donné un excellent exemple en partant en bateau, dés trois heures du matin. Il a secondé Lassarrade dans ses actes de dévouement.

M. A. 2e classe. — Dubourg (Jean-Julien), pêcheur à Caumont ; a sauvé au péril de sa vie, six personnes qui se seraient infailliblement noyées.

M. A. 2e classe. — Caillis (Pierre), charpentier â Fourques.

M. A. 2e classe. — Bareyre (Oabriel), garde-champêtre â Fourques.

Ont couru les plus graves dangers en opérant de nombreux sauvetages dans des conditions difficiles.

M. A. 2e classe. — Augé (Léonce), maire de Lagruère.

M. A. 2e classe. — Bergues (Jacques), régisseur à Lagruère.

Signalés comme s’étant très bien conduits et ayant opéré de nombreux sauvetages au pérîl de leur vie.

M. A. 2e classe. — Cazemajou (Jean), marin à Meilhan : a fait preuve d’un grand courage et d’un grand dévoûment dans les mêmes circonstances.

Mentions honorables.

Constan (Jean-Sylvain), sergent de ville à Agen.

Gay (François), sergent de ville à Agen, ont opéré de nombreux sauvetages à Agen.

Jaffre (Arnaud), ancien marin, aubergiste à Agen, a coopéré au sauvetage de la famille Dallas, réfugiée sur la toiture de sa maison.

Laporte (Jean), ancien marin de l’Etat, charcutier à Agen.

Delpech (Guillaume), aîné, carrossier à Agen.

Ont accompli plusieurs sauvetages dans des conditions périlleuses.

Dupin (Hugues), garde barrage du canal au Passage d’Agen ; a contribué à sauver un grand nombre de personnes sur divers points de la plaine.

Huguet, gardien-chef de la prison d’Agen ; a sauvé plusieurs personnes.

Chollet (Auguste), ancien marin, boulanger à Agen ; a opéré plusieurs sauvetages et porté des secours à travers les courants.

Saline (Pierre), ancien marin, chef surveillant des lignes télégraphiques â Agen.

St-Martin (Jean), surveillant des lignes télégraphiques.

Ont rétabli, dans des circonstances périlleuses, plusieurs lignes télégraphiques détruites par les eaux.

Lassoujade (Jacques), professeur de gymnastique au lycée d’Agen ; a accompli plusieurs sauvetages périlleux à l’aide d’une légère embarcation.

Allemand (Antoine), titulaire d’une médaille de 2e classe, garde de navigation à Villeneuve-sur-Lot ; a contribué aux sauvetages de la ville d’Agen.

Charpentier (François) fils, homme d’équipe à Aiguillon ; a coopéré au sauvetages de plusieurs personnes réfugiées sur des arbres.

Docos (Paul), boulanger à Aiguillon ; a également prêté son concours dans des sauvetages périlleux.

Miquel (Jean), tonnelier à Aiguillon, concours dévoué dans les mêmes circonstances.

Bouzeran, ancien militaire, appariteur à Aiguillon ; a passé la nuit du 21 au 25 juin à un poste très pêrilleux.

Aubelis (Jean) à Boé.

Vidal (Raymond) fils, â Caudecoste.

Lacaze (Second), à St Sixte.

Ont contribué à sauver douze personnos dont les maisons ont été emportées.

Frespech (Arnaud), à Toulouse, maître de bateau (de passage â Port-Ste-Marie).
Caubet (Jean-Second), cultivateur à Nicole.

Vittes (Bernard), marin au Passage d’Agen.

Descomps (Célestin), marin au Passage d’Agen.

Landé (Félix), à St-Hilaire.

Ont sauvé beaucoup de personnes à l’aide de bateaux.

Colas (Pierre), marin au passage d’Agen.

Pinèdre (Jean), pécheur à St-Jean-de-Thurac.

Albart (Félix), à Clermont-Dessus.

Davach (Pierre), â Clermont-Dessus.

Blanquet (Arnaud), à Saint-Sixte.

Ont opéré de nombreux sauvetages.

Mothes (Michel), métayer à Buzet.

Lagarde(Antoine), marchand fruitier à Saint-Cirq.

Darlan (Jean-Baptiste-Joas), notaire â Marmande.

Manhès (Jean-Georges), professeur de musique a Marmande.

Layssac (Pierre-Pascal), marin à Marmande.

Duthil (Pierre Baptiste), marin à Marmande.

Bentadou (Guillaume), rentier â Marmande.

Tamisé (Raymond),cultivateur â Taillebourg.

Casse (Jean), jardinier â Feugaroles.

Gaudeneau (Hippolyte),charpentier a Tonneins.

Picot (Gabriel), employé des ponts et chaussées a Tonneins.

Guinlot (Jacques), garde-barriêre du chemin de fer à Fauillet.

Picard, cultivateur à Sénestis,

Barberin (Michel-Abel), aubergiste, marin a Fourcques.

Petit (Julien), cultivateur à Lagruère.

Barrat (Bernard-Maximin), marin â Saint-Hilaire.

Bez (Léopold), 2e adjoint au maire d’Agen.

Cazanobes (Jules), conseiller municipal à Agen.

Fabre (Joseph), conseiller municipal à Agen.

Cabadé (Amédée), conseiller municipal â Agen.

Delmas (Henri), ingénieur de la ville d’Agen.

Talini (Jérôme-Antoine), chef de bureau à la mairie d’Age.

Daufia (Antoine), employé â la mairie d’Agen.

Pérusse (Antoine), serrurier à Agen.

Tessidre (Prosper), pontonnier de la Garonne, à Agen.

Liauzun (Léon), charretier à Agen.

Philippe (Jean-Baptiste), serrurier à Agen.

Fabal (Jean) à Agen.

Jomié (René), marin à Agen.

Brunel (Honoré),dit Milon, lutteur à Agen.

Delpech (Blaise) à Agen.

Sarrazin (Pierre), charpentier à Agen.

Billa (François), à Agen.

Cazeneuve (Bernard), employé de commerce au Passage d’Agen.

Chabrier (Jean), maître de bateaux, à Villeneuve.

Cancé (Jean), marin, â Villeneuve.

Castagné (Louis), serrurier, à Villeneuve.

Castex, (Antoine), cordonnier, à Villeneuve.

Cazenave (Jean-Pierre), marin, â Villeneuve.

Grimard (Henri), charpentier, à Villeneuve.

Mariol (Auguste), pêcheur, à Villeneuve.

Mariol (Henri), pêcheur, à Villeneuve-sur-Lot.

Tinchon (Jean), postillon, à Villeneuve.

Mérié, éclusier, à Saint-Sylvestre.

Biers, boulanger, â Saint-Sylvestre.

Bouysson, meunier, à Penne.

Boulon (André), meunier, à Penne.

Charpy (Noël), meunier, â Penne.

Fajet (Joseph), au Passage d’Agen.

Laroche (Joseph); au Passage d’Agen.

Mieussens (Henri), au Passage d’Agen.

Pouydesseau, ancien conseiller municipal, au Passage.

Ortole (Marcelin), sergent de pompiers au Passage.

Ducos (Jean), conseiller municipal, au Passage.

Soulès (Joseph), commandant des pompiers du Passage.

Soulès (Joseph), employé du chemin de fer au Passage.

Goux (Antoine), maire.

Dané (Jean), employé à la gare d’Agen.

Vidal (Cadet), au Passage d’Agen.

Torrês (Antoine), au Passage d’Agen.

Lagarde (Antoine), marin à Saint-Cirq.

Lagarde (Antoine), marin à Saint-Cirq.

Lagarde (Alexandre), marin, Saint-Cirq.

Pujoula (Jean), flls, marin, à Saint-Cirq.

Bru (Félix), dit Pope, maria à Saint-Cirq;

Descuns (Paul-Victor), marin à Saint-Cirq.

Descuns(Joseph), aîné, marin à Saint-Cirq.

Péjac, fils aîné, marin à Boé.

Barthe (René), garde barrière du chemin de fer, â Boé.

Jaubert (Jean), garde barrière du chemin de for â Boé.

Sarramiac (Evariste), garde barrière du chemin de fer à Boé.

Baronne de Bastard, à Sauveterre.

Soureil (Elie), à Sauveterre.

Gabiole (Jean), à Sauveterre.

Courbet (Bernard), à Sauveterre.

Lassale (Michel), à Sauveterre.

Barrés (Joseph), â Caudecoste.

Vicomtesse de Dampierre, à Saint-Nicolas.

Gignoux (Alexandre), marin à Saint-Sixte.

Gignoux (Géraud), marin à Saint-Sixte.

Laffitte (Charles), marin à Saint-Sixte.

Barrés (Pierre), ancien marin, à Saint-Sixte.

Vigneau jeune, marin à Saint-Sixte.

Labrunie (Paulin), propriétaire à Saint-Jean-de-Thurac.

Labrunie, propriétaîre à Saint-Jean de-Thurac.

Daurel (Jean),cultivateur à St-Jean-de-Thurac.

Laporte fils, menuisier a Saint-Jean-de-Thurac.

Gillis (Jean), tonnelier à Saint-Jean-de-Thurac.

Monié (Mathieu), cantonnier à Saint-Jean-de-Thurac.

Nayssens (Jean), tailleur à St-Jean-de-Thurac.

Monier (Guillaume) métayer à Lafox.

Alêzats (Pierre) métayer â Lafox.

Monié (Pierre), métayer à Lafox.

Baratié, métayer à Lafox.

Bissiéres, métayer à Lafox.

Galtié, forgeron â Lafox.

Dupau (Firmin) maître maçon à Lafox.

Dupau (Henri), maître maçon â Lafox.

Dupau (Jean), maître maçon à Lafox.

De Caubios (Gaston).

Baron d’Andiran, propriétaire â Nicole.

Latouche, directeur de la compagnie des bateaux de la Baïse.

Camicas (Marmers-Joseph), à Feugarolles.

Dubédat, maître de bateaux à Lavardac.

Guerre (Gabriel), rentier â Buzet.

Bert (Justin), forgeron à Monheurt.

Bergères (Mathieu), coiffeur à Monheurt.

Chayries(Jean-Auguste), manoeuvre à Monheurt.

Lacombe (Jean-Adrien) boulanger à Mouheurt.

Olivier (Emile), manouvrier à Monheurt.

Cavalier (Louis), manouvrier à Monheurt.

Brissac (Xavier), charpentier à Monheurt.

Montagne (Antoine), négociant à Port-Sainte-Marie.

Valette (Pierre), marin à Port-Sainte-Marie.

Dupouy (Désiré), à Tonneins.

Dupré (Rêmy), à Tonneins.

Tissot (Pierre), à Tonneins.

Boué (Gabriel), à Fauillet.

Fabart (Pierre), â Fauillet.

Lac (Firmin), à Fauillet.

Saureil (Mathieu), à Fauillet.

Riffeau (Jérôme), à Fauillet.

Tamiset (Ernest), au Mas d’Agenais.

Barratier (Louis), au Mas d’Agenais.

Guillateau (Antoine), au Mas d’Agenais.

Tastes (Raymond), à Caumont.

Callis (Joseph), à Fourques.

Lafargue, à Fourques.

Petit (Pierre), à Fourques.

Perrot (Louis), à Fourques.

Prégnac (Simon), à Fourques.

Gajac (Jean-Auguste), à Fourques.

Lafagne (Paul), à Fourques.

Labeyrie (Jean), à Lagruère.

Neuville (Jean-Charles), marin, â Couthures.

Ribes (Jean), marin, à Meilhan.

Roussel, conducteur des ponts et chaussées, à Marmande.

D’Aubeyre de Peyrelongue (Joseph), propriétaire.

Boisvert (Maurice), à Marmande.

Massat (Henri), à Marmande.

Jarleton (Oscar), à Marmande.

Chabry, garde de navigation, à Marmande.

Montet, commissaire de police, à Marmande.

Montguillot (Jean), pêcheur, à Marmande.

Duthil (Jean), charpentier, a Marmande.

Rivière, ancien maire â Saint-Pardoux.

Pallard (André), à Sainte-Bazeille.

Cassagneau (François), à Gaujac.

Denolles (Bernard), à Couthures.

Dupuy (Jean), à Jusix.

Ont fait preuve de beaucoup de zèle et de dévouement, en aidant au sauvetage et en portant des secours aux inondés.

La grande catastrophe des 23, 24, 25 juin 1875 dans les trois départements de la Haute-Garonne, du Tarn-et-Garonne et du Lot-et-Garonne : récit, causes, remèdes du désastre, Agen, 1875.